Philippe Dummont

Pour débuter son livre « Dans une coque de noix » , Ian McEwan a emprunté une phrase d'Hamlet de Shakespeare : « Ô Dieu, je pourrais être enfermé dans une coque de noix et m'y sentir roi d'un espace infini, n'était que j'ai de mauvais rêves » . Dans ce roman Ian Mc Ewan imagine les pensées et les réflexions d'un fœtus dans l'espace clos de sa poche intra-utérine.
Par son approche psychanalytique, Otto Rank,quant à lui dans « Le traumatisme de la naissance » explique qu'à l'idée de la mort (la coque de noix peut être associée au contenant funéraire:ndla) se rattache le désir de la vie intra-utérine qui persiste à travers toute l'histoire de l'humanité, depuis les rites qui accompagnent la sépulture chez les primitifs jusqu'au retour dans le corps astral tels que le conçoivent les spirites.
Ce cadre défini qu'est la vie intra-utérine et l'objet funéraire oriente mon travail, par la création de formes en gestation, en construction, en mutation, où l'invention d'une lumière modèle la structure comme le précisait Bernard Focillon*: « La lumière y est traitée, non comme une donnée inerte, mais comme un élément de vie , susceptible d'entrer dans le cycle des métamorphoses et de les seconder ; elle n'éclaire pas seulement la masse intérieure, elle collabore avec l'architecture pour lui donner sa forme » et aussi « ... le constructeur enveloppe, non le vide, mais un certain séjour des formes, et, travaillant sur l'espace, il le modèle du dehors et du dedans, comme un sculpteur ».
Ainsi par mes travaux, je tente de produire l'illusion de formes ayant un sentiment d'évolution,de régression, d'auto-intrusion, d'ambiguïté, de naissance et de mort. Ils se veulent des lieux de suggestions du cycle de la vie qui peuvent être aussi lus comme une métaphore du grotesque et de la sexualité. Le sentiment de dualité « attraction/répulsion » de ces visibles corporels s'immisce et nous soumet à l'éternelle question du désir, du fantasme ou de la réprobation.
Philippe DUMMONT

Vit et travaille à Saint Affrique

Formation : autodidacte

Professeur de dessin et de peinture à l'Académie libre ( école d’arts associative) et l'école Intuit/Lab (école supérieure communication visuelle) d'Aix en Provence    de 2004 à fin 2018

Expositions personnelles

1996    Maison Joséphine. Croissy sur Seine

1997    Espace Karen Gulden (Paris11)

1998    Centre culturel Nanterre

2000    Foyer des jeunes travailleurs- .Besançon

2002 Centre culturel de Cadenet (84)

2004    Centre culturel Rognes(13)

2006    Espace Trait de ligne .la Roque d'Anthéron(13)

2012 (février) Théâtre Toursky    Marseille

2012 (novembre) Théâtre Toursky    Marseille

2018 Espace culturel LA LAITERIE de CADENET (84)

2018 Galerie du vieux moulin MILLAU(12)

2019 Galerie du Vieux Moulin MILLAU: « Les Méta-Noirs »

Expositions collectives

1996    Salon de Croissy sur seine

1997    Nanterre Expressions

1998    Ateliers d'artistes rue de l'Ecole. Besançon

2000    Salon des Annonciades .Pontarlier(25)-

2000    Dessins d’artistes francs-comtois Théâtre de l’espace .Besançon-

2000    Exposition itinérante sur Don quichotte avec Cie JUSTINIANA-

2001    Château de Villersexel(70)

2002    Maison de la vie associative d’Aix en Provence (Thierry Carliez et Philippe Dummont)

2006    Parcours de l’art .Avignon

2007  Galerie Ardital    avec Arickx,Eppelé,Rustin,Rocco ,Pastor…(Aix en Provence)

2007    Ecole INTUIT.LAB

2008    Galerie du Temple (Lourmarin).

Ecole des beaux-arts d’Aix en Provence

2009    Galerie Ardital. Aix en Provence

2010    Château de Trets

Galerie au-delà des apparences(Annecy).

2018 ARTCITE    FONTENAY/BOIS (94)

2019 18 ANS d’Arcité FONTENAY SOUS BOIS

2019 « Statues-Menhirs » SAINT SERNIN SUR RANCE

2019 «  4 dessinateurs » Atelier12figures SAINT SERNIN SUR RANCE

Interventions diverses

« Lectures vagabondes 1 » au Pôle 164 & La Liseuse (studio G.APPAIX) .Marseille 2017

« Lectures vagabondes 2 : Nature é Moi » Ateliers de la scierie.Fondamente .2019

Bibliographie.catalogue.Parcours de l’Art. Avignon. 2007Artcité 2018